la vie cyclo-nomade

EN VOYAGE À VÉLO, GARE À LA VAISSELLE !

Et oui, même sur nos biclous, nous avons la panoplie pour la p’tite popote quotidienne ! Pédaler sur nos vélos, ça donne faim. Le midi, c’est pique-nique mais le soir, nous sortons l’attirail !

Dans l’idée du léger et du peu encombrant tout en ayant axé notre choix sur l’autonomie, nous avons opté pour du matériel qui nous va bien !

Pour manger chaud, une source de chaleur est essentielle pour se mettre à cuisiner ! Alors, rien de tel qu’…

…Un réchaud à bois…

ainsi donc s’en va la dépendance au fameux réchaud à gaz (nous nous sommes déjà retrouvés à ne pas pouvoir se réapprovisionner en bombonne de gaz y’a quelques années de cela). Notre petit rituel de fin de journée est d’aller trouver du bois sec (les enfants contribuent à cette tâche). S’il pleut, oulalala !! c’est plus raide à gérer… mais, nous avons le flair et avons toujours quelques bouts de bois dans nos sacoches, au sec ! Et ce réchaud, tout petit et tout léger se range en deux temps et est très peu volumineux.

Et pour les contenants ? En toute simplicité mais parfait pour le voyage à vélo : Trois petits ramequins avec couvercles et deux autres plus grands en inox (servant de récipients pour nous et de saladier aussi), bien pratiques et ultra léger, faciles à nettoyer ! Deux cuillères à soupe et trois cuillères à café, et puis, c’est tout !! finit les fourchettes…

Et pour cuisiner alors ? Trois casseroles, trois tailles différentes et les trois sont utiles… généralement, une pour le féculent, une pour les légumes et la dernière pour les œufs !!! une tite poêle serait toutefois bien appréciable… je m’imagine bien quelques galettes au sarrasin garnies !! humm.

Et vous vous demandez comment nous lavons tout cela, une fois sale !

En bien, une poche de contenance de 10L, un Tawashi (je vous ai fait un topo sur les éponges, si cela vous tente), un savon de Marseille (le vrai) ou à la cendre (utilisés aussi pour le linge). D’ailleurs, je vous recommande le savon de Cloé ( https://www.facebook.com/mizanusavonnerie), il est vraiment top.

Voyager à vélo en autonomie en famille demande finalement pas tant de matériel pour une popote du parfait itinérant cyclo… il suffit de penser léger, pratique et simple !

Nos plats simples et parfois répétitifs nous laisse d’autant plus apprécier les attentions de personnes rencontrées sur nos chemins ; le dernier en date, un bon far aux pommes et un gratin de légumes… ça a son effet, la popote au four ! Lol.

Je ai déjà évoqué dans des articles précédents. Manger sainement et (presque) zéros déchets s’avère compliqué en mettre en place en tant que cyclo-nomade… je mature l’idée d’un autre article sur le sujet ! « Comment être original et créatif dans les repas du voyageurs à vélo ? »

A la prochaine!!!

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire